• Samedi 21 Janvier 2006,
    17h15:
    Je deigne enfin laché l'ordi et sortir dans le but d'acheter mon magazine fétiche.J'arrive au bureau de tabac,personne sinon 2 pré-ados rappisés plantés devant les "Star club magazine" et autres "Génération Rap/R'n'B"...enfin bref j'arrive devant le présentoire "musique",et là je l'aperçois,le seul,l'UNIQUE exemplaire,caché derrière le mag "Metallian".
    Je rentre chez moi,impatiente de le dévorer...et je ne suis pas déçue!!Et je constate qu'ils ont effectivement publié mon annonce!(en page 65,l'avant dernière de la colonne du milieu...)
    Que des bonnes nouvelles:Crypt'O Goths devient bimestriel,on peut commander les précédents numéros,des concours,des chroniques toujours géniales,les pages modes,interviews...
    Et à ne zapper sous aucun prétexte:l'édito d'Hadès,toujours excellent.
    Rien à redire,si ce n'est le fait que Crypt'O Goths n'est malheureusement pas disponible dans toutes les librairies,alors cherchez,cherchez!! Il vous le faut à tout prix(d'ailleurs pas bien élevé : 3,90euros seulement!)
    A tous ceux qui sont arrivés ici par le biais de mon annonce,merci,et soyez les bienvenus dans mon humble sanctuaire...

    P-S : Goths isérois,sortez de l'ombre!!Je sais qu'il y en a pleins sur Grenoble,alors,contactez-moi...j'habite à Voreppe.


    13 commentaires


  • Crypt'O Goths est un " nouveau " magazine...en fait le premier numero est paru en Aout dernier(deja !) mais comme il est trimestriel bah la on n'en est qu'au n°2.Enfin bref tout sa pour dire qu'il est franchement pas mal,avec quelques interviews de groupes de metal,des chroniques livres et cinema,des pages mode et expo-musees,et une page dediee au courrier des lecteurs,leurs annonces et des adresses de sites et forums goths.Le tout agremente de superbes graphismes et de 2 posters 30x60.Voila !
    Le n°3 en kiosque le 12 Janvier 2006 , 3,90euros


    18 commentaires


  • Goth :le romantisme noir de Baudelaire à Marilyn Manson. Editons Scali

    " Il est vrai que les bouquins sur les " goths " sont aujourd'hui legion.Il est vrai que l'on commence a avoir fait le tour de la question.Il est vrai aussi que les fameux " goths " qui font couler tant d'encre depuis quelques annees seulement,se contrefichent qu'on essaye de les comprendre ou de dissequer leur mode de vie.C'est pourquoi cette nouvelle entreprise de Patrick Eudeline pouvait etre un defi peu aise a relever.Neanmoins l'axe traite cette fois a le vrai merite d'être intéressant,tout simplement parce qu'il est différent.Il n'est pas ici question de debattre pour la enieme fois de quand et où le mouvement gothique trouve ses racines.Il est justement exlique que non seulement le courant gothique,et tout ce qu'il implique comme ramifications et disciplines,a toujours eu lieu d'être,mais qu'en prime il a toujours etait plus ou moins dans l'air du temps aussi loin que la memoire veut bien aller fouiller.Ouf !L'excuse,la justification et la legitimation de l'existence de cette forme de culture n'est pour une fois pas une remise en question,c'est à peu pres tout ce que l'on demandait.Peut-être que ce livre ne sera qu'un simple complement d'information pour le public averti,il sera en revanche une veritable mine de savoir et une clef de comprehension por le neophyte.Superbement presente,cet ouvrage est riche en references iconographiques qui illustrent parfaitement le propos prouvant que le gothique a la peau dure,depuis bien longtemps deja .Pour le contenu,on ne peut qu'etre ravis que des specialistes de litterature,de cinema ou de l'histoire du rock aient eu envie de se pencher sur la question et faire partager leur grande sagesse.Seul regret,la presence(une fois n'est pas coutume parait-il) d'un chapitre sur le black metal qui - combien de temps encore faudra-t-il le repeter ? - n'a pas a se melanger à une etude plutot fouillage de la culture gothique.Au final,un regal pour les yeux et un ouvrage serieux qui permet de mieux comprendre cet univers qui nous plait tant... "

    Ambre
    Magazine Elegy n°39 p.41


    2 commentaires


  • Bande dessinée Dracula - Le prince Valaque Vlad Tepes de Pascal Croci

    " Après un prologue séparé dans la BD par une page noire(!),la princesse de Transylvanie Cneajna nous narre en voix off ses déboires et sa triste vie en temp que compagne du terrifiant et cruel Vlad Tepes.

    Voilà un sujet éminemment romantique et gothique qui sied à merveille à l'auteur d'Auschwitz et de Gloriande de Thémines.Inspiré par le roman de sa compagne Françoise Sylvie Pauly(L'Invitée de Dracula),Pascal Croci croque ses personnages et ses lieux comme il l'a toujours fait,à la pointe très noire et très acérée de son crayon.Du coup,ses héros ou seconds rôles sont toujours aussi ciselées et effilés tels des oiseaux de mauvais augure.Les décors,sombres,médievaux et encore plus froids que d'habitude,exaltent la violence et les sentiments troubles et torturés de ses héros.La nature y est sauvage et les constructions délabrées si bien qu'elles semblent pousser directement de la terre.Bref,Croci nous immerge dans un monde biodégradé où évoluent des êtres violents et torturés comme on aime.Certes,à l'image de Bilal,les personnages de Croci se ressemblent toujours un peu.La princesse,notamment,rappelle toutes les précédentes héroïnes de Croci.Mais c'est aussi ce qui fait le charme de son auteur,qui se refuse à créer des sagas ou des séries mais qui se sert toujours des mêmes acteurs pour mieux les fondre dans ses nouveaux univers.
    Dommage que ses œuvres paraissent toujours si coutes !A quand un double album comme dans l'industrie musicale ? "

                                                                                 Yannick Blay
    Magazine Elegy n°39 p.40



    1 commentaire

  • " Rachaela Day mène,a priori,une vie tranquille de jeune libraire londonienne.Elevée dans la crainte et le haine d'un père qu'elle n'a jamais connu par une mère pleine d'amertume et aujourd'hui défunte,la jeune femme se réfugie dans ce qu'elle a de plus cher :la solitude,le calme et la paix.Une tranquillité bientôt brisée par le famille de ce père absent et mystérieux,les obscurs Scarabae...Clan de vieux fous au comportement plus qu'étrange vivant cloîtrés dans une " Demeure " aussi belle que terrifiante,les Scarabae tissent sans relâche leur inextricable toile aux saveurs douces amères autour de la belle Rachaela...

    Enfin !L'un des plus célèbres cycles de la reine de la Fantasy se voit offrir une version française,il était grand temps !Avec son " Opéra de Sang ",Tanith Lee embrasse à pleine bouche le roman vampirique dans ce qu'il a de meilleur :atmosphère,couleurs,odeurs,goûts,temps,espace,formes,etc.,tout ici fleure bon la littérature gothique au sens le plus classique et le plus flatteur du terme,sans jamais tomber dans la redite ou le cliché de mauvais goût.Les adeptes de la grande Dame Lee se jèteront sans hésiter sur ce premier volet de la trilogie L'Opéra de Sang.Quant aux autres,ceux qui seraient malencontreusement passés à côté du phénomène Lee, " La danse des Ombres " est sans aucun doute la meilleure entrée en matière possible. "

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique